Connecte-toi avec nous

Hi, what are you looking for?

Grand Reporter Media

SÉCURITÉ

Togo/ Vols à mains armées: Deux «gros poissons» dans les mailles de la police

 

Au Togo, des cas de vols aggravés et inhabituels sont enregistrés depuis 2021 à ce jour. Les services de police ont mis la main sur certains d’entre ces malfaiteurs . Il s’agit des vols à mains armées commis au préjudice de couples dont les épouses ou compagnes sont souvent soumises à de viols collectifs.

Ces malfaiteurs, souvent au nombre de trois (03) ou quatre (04) et se déplaçant à bord d’un véhicule, portent des cagoules et sont armés de deux (02) à trois (03) pistolet automatiques (PA). Selon la police nationale, les intéressés ont toujours en leur possession des fils ou câbles électriques dont ils se servent pour ligoter des victimes avant de commettre leurs forfaits.

 

L’enquête ouverte a permis d’interpeller deux (02) individus de ce réseau de malfrats.

Il s’agit du nommé Alphonse BB., de nationalité ivoirienne, né le 14 décembre 1992 à Soupré en RCI, sans profession qui a élu domicile au quartier Agodéké (banlieue est de Lomé). Arrivé à Lomé en 2020 il réside au quartier Agodéké dans un appartement meublé et se fait passer pour un vendeur de voiture. Le second répond au nom de Yannick alias Dieudonné, de nationalité togolaise, né le 11 Août 1999 à Issia (RCI), membre du réseau, il a loué une chambre dans le quartier Ablogamé.

La fouille de leur véhicule et les perquisitions de leurs domiciles ont permis de découvrir deux pistolets automatiques (PA) de marque Beretta et Z8 Millenium de fabrication sud-africaine et cinq (05) cartouches de 9mm, une machette, des marteaux, burins, pieds de biches, tenailles, des tournes-vices, deux (02) cagoules et plusieurs effets vestimentaires de couleur noire dont ils se servent pour faire croire à leurs victimes qu’ils sont des agents des forces de l’ordre en tenue noire.
Ils ont à leur actif plusieurs vols à mains armées et cambriolages suivis de viols collectifs

Selon les informations, le 14 Août 2022 au quartier Agbata Gbodjomé, un couple attaqué à leur résidence s’est vu dépouiller neuf millions cent cinquante mille (9.150.000F), de colliers de valeur et de montres de marque. Il faut préciser que le chef de maison a été ligoté, sous la menace des armes à feu.

Le 26 Juillet 2022, un couple togolo-américain en vacances à Lomé au quartier Gbodjomé a été surpris dans leur villa vers 02 heures. Ils ont tiré une balle de 9mm sur la jambe de l’homme. Alors que ce dernier gémissait dans un bain de sang, ils ont commis un viol collectif sur sa compagne. Ils ont ensuite emporté (12.975USD), l’équivalent de 8.433.000Fcfa, deux (02) ordinateurs MAC Book, plusieurs téléphones iPhones, plusieurs bijoux et bracelet en or.
Ce cas a particulièrement fait la une des réseaux sociaux avec malheureusement des préjugés selon plusieurs internautes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

 

Cet acte odieux serait, selon ces internautes, un crime politique commis par des agents des forces de défense et sécurité togolaise , précise la police.
Interrogé sur les faits, le binôme a reconnu être auteur de cet acte et que le viol a été commis par Alphonse BB. et LATH Barthelemie, en fuite.

Le 22 Mai 2022 à Baguida, ils ont fait irruption par effraction dans une résidence privée, volé (700.000F), six (06) téléphones portables et un téléviseur écran plasma. Pour finir leur sale besogne, tous les trois ont violé une mineure de 16ans.

Ils ont reconnu être les auteurs du braquage d’une dame revendeuse de produits pharmaceutiques en Mars 2020 à Agbavi au cours duquel, ils ont réussi à emporter la somme de 20.000.000F.
Hormis ces crimes dans des résidences privées, les membres de ce réseau ont aussi cambriolé des agences de micro finances, des pharmacies et des stations-services.

Le 18 Août 2022, ces individus ont surpris l’agent de sécurité de la pharmacie Shamma au quartier Amadahomé qu’ils ont ligoté, avant de défoncer la porte de la pharmacie et emporter une somme de 835.000F., le 08 Août 2022 à Zanguera, ils ont ligoté l’agent de sécurité de la pharmacie Zanguera et réussi à emporter le coffre-fort jusqu’au quartier Gbodjomé, où, ils l’ont cassé pour soustraire trois millions (3.000.000F).

En Novembre 2021, ils avaient ligoté l’agent de sécurité de la station-service CAP Kpogan, sauter les verrous et emporté deux millions de francs (2.000.000F) CFA.
D’autres faits sont encore en cours d’élucidation. Les victimes des cas de viols ont avec soulagement, formellement reconnu leurs bourreaux.
Concernant le troisième braqueur, le nommé LATH Barthelemy Lebain alias LEMY alias OUEDRAOGO Barthélemy Jean-Yves, qui a réussi à s’enfuir. Un INTERPOL est saisi et les recherches se poursuivent en vue de l’interpeller, à en croire la police.
Ces malfrats seront présentés au procureur de la République pour répondre de leurs actes.

 

La Police Nationale Togolaise saisi encore une fois cette occasion pour inviter la population à œuvrer davantage aux côtés des forces de l’ordre et de sécurité par son apport en renseignement en vue de démasquer les malfaiteurs.

La Rédaction

Advertisement. Scroll to continue reading.
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

RESEAUX SOCIAUX

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Les images montraient un responsable d’église en plein ébat sexuel avec une femme....

FLASH INFO

Un Gendarme et un policier seraient victimes d’une attaque au couteau.Un jeune tchadien aurait attaqué deux forces de défense et de l’ordre au grand...

EMPLOIS/ BOURSES

Dans le cadre du lancement de sa représentation au Togo, la Plateforme industrielle d’Adetikope est à la recherche d’un Content Manager (Responsable de contenus)....

EMPLOIS/ BOURSES

La liste des candidats présélectionnés répartis par centre et par salle dans le cadre de l’offre d’emploi pour le compte de la Plateforme Industrielle...

Copyright © 2009-2022 made by WAAS