Connecte-toi avec nous

Hi, what are you looking for?

Grand Reporter Media

POLITIQUE

Togo/Politique :« Le temps est donc venu pour cesser de faire du MPL, la cour du roi Pétaud », Kossivi Pascal Adjamagbo sonne la fin de la récréation

Le Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL) se réorganise pour mener à bien sa lutte pour la liberté du peuple togolais et l’alternance « pacifique » au Togo.

Professeur Kossivi Pascal Adjamagbo est reconduit à la tête du parti héritier des « Ablodévi ». Dimanche 16 janvier 2021, le parti a tenu son deuxième congrès électif et statutaire à Lomé.

Composé de 07 membres, le nouveau bureau aura la lourde tâche de redresser le parti autour de ces valeurs fondatrices notamment la loyauté telle que le stipule l’article premier des statuts du jeune parti.

Les objectifs prioritaire du nouveau bureau sont entre autres la mise en place d’une plateforme regroupant tous les partis politiques de l’opposition et la création d’un comité national de transparence et de justice électorale au Togo. « Le premier permettra aux peuples africains de prendre la parole, de se prononcer sur les sujets d’ordre nationale et internationale.

Les Présidents africains ne vont pas continuer à se faire des ennemis à cause de leur prise de position. C’est pourquoi cette plateforme pour permettre aux peuples de le faire directement comme par exemple la situation au Mali. Le deuxième va permettre de résoudre les conflits nés des élections. Cela va passer par la transparence des processus électoraux », a expliqué M. Pascal Adjamagbo.

La fin du moment de turbulence
Les nouveaux membres ont prêté serment de loyauté envers le président du parti. Loin d’être une allégeance faite au numéro 1, cette pratique vise à éviter des soubresauts et les situations conflictuelles qui au sein du parti.

Pour le Président Adjamagbo, l’élection d’un nouveau bureau ainsi que la révision de certains articles des statuts viennent mettre fin à ce qu’il a appelé « putsch ».
En effet, une partie de l’ancien bureau ont tenté d’évincer le président.

« Une dérive de certains membres du bureau national dans la déloyauté et au non respect des textes statutaires agite le parti depuis presque 3 ans », a d’abord déploré le Président avant de préciser :

«l’article 16 de notre statut dit que c’est le président qui convoque un congrès ordinaire ou extraordinaire, mais ces règles fondamentales non pas été respectées dans cette dérive. La sagesse m’a conseillé de prendre le temps pour rétablir les choses avec la certitude que non seulement la légalité et la légitimité est de notre côté. Le temps est donc venu pour cesser de faire du MPL, la cour du roi Pétaud et aussi de s’accrocher à cette valeur fondatrice ».

Crée en 2017, le MPL version originale dirigée par Kossivi Pascal Adjamagbo vise à établir un climat de confiance entre les forces vives de la nation, assurer le bien-être des populations togolaises ainsi que leur liberté et assurer une alternance pacifique basée sur la courtoisie et le respect mutuel.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Jacques Bauer

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

EMPLOIS/ BOURSES

Dans le cadre du lancement de sa représentation au Togo, la Plateforme industrielle d’Adetikope est à la recherche d’un Content Manager (Responsable de contenus)....

RESEAUX SOCIAUX

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Les images montraient un responsable d’église en plein ébat sexuel avec une femme....

EMPLOIS/ BOURSES

La liste des candidats présélectionnés répartis par centre et par salle dans le cadre de l’offre d’emploi pour le compte de la Plateforme Industrielle...

EDUCATION

Les résultats de l’examen du Certificat d’Etude du Premier Degré vont être proclamés dans les heures à venir. Mais les candidats peuvent déjà consulter...

Copyright © 2009-2020 made by WAAS