Connecte-toi avec nous

Hi, what are you looking for?

Grand Reporter Media

TRIBUNE

Togo: les 4 raisons pour lesquelles nos jeunes entreprises de transformation agroalimentaires ne s’en sortiront pas

 

C’est vrai, il fais frais et plus encore au nord. Voilà la mousson aussi qui me trouve à Lomé. Autant retourner au champs par les temps de crise alimentaire en vue.

Tribune Libre :Par Ephrem KOUTOUMNA, Entrepreneur, Économiste, libre penseur

J’ai pendant quelques années bien avant de m’y mettre observé, accompagné et conseillé de nombreux jeunes entreprises agroalimentaires au Togo (MIFA), Burkina Faso (Technopole), Niger (CIPMEN) et la question que Je me suis toujours posé est ce qui constitue leur blocage pour passer à l’échelle (développer des économie d’échelles) et profiter de ces économies d’échelle afin de réduire leur coûts marginaux.

Sans prétendre apporter une solution, je les situe aux niveaux suivants :

– La taille de l’unité
– La non mutualisation des ressources communes (machines et matières premières…)
– le manque de solidarité
Et enfin le démembrement des sites de production

A propos de la taille de l’unité, théorie économique a prouvé que plus une unité a une grande taille, elle bénéficie de coûts marginaux bas à l’échelle. C’est pour dire en français facile que plus une unité est grande elle a des coûts de production de plus en plus bas donc un rendement élevé à l’échelle. Mais ce que nous remarquons aussi bien au niveau de nos jeunes entrepreneurs que leurs financiers, c’est des financements petits et isolés. Ceci rend le coût de reviens du produits assez élevé pour concurrencer les produit importés. Il est de ce pas question après une analyse BPO (Business Process Optimiser) de voir non seulement la taille minimale optimale (il suffit pas de parcourir la plan d’affaire qui est un document faux au démarrage d’une entreprise) pour être concurrentiel et rentable mais les points de mutualisation des ressources.

Ceci introduit le second point concernant la mutualisation des ressources. En effet, nous retrouvons des entreprises dont les unités tournent une fois par semaine par faute de ressources, matières premières et défaut de logistique de marché. Another question about the business développement (savoir vendre, à qui, comment et à quel moment).
Le mise en commun des ressources logistique est également un vrai levier de mise en marché. Au Togo, mon beau pays, il y a la mise en place de divers points et boutiques de distribution, mais de mon expérience (puisque je dispose d’un point de vente), les promoteurs sont plutôt désintéressé. Je ne sais pas si c’este stress ou plutôt occupé aux ateliers. Ce qui les intéresse ce sont les les ateliers et financement. Venez me frapper. Mais hélas votre premier investisseur c’est votre client. Ne vous fatiguez pas de vous excuser et vous corriger. J’ai parlé.

Ceci rejoint ainsi celui relatif relatif à la solidarité entre jeune entrepreneurs. Je produis Wassa Wassa le couscous d’igname, du riz et j’ai lancé des jus tout comme mon frère Ismaël Tanko. Mais quand j’ai des raté dans la production de jus, Tanko est celui à qui je fais recours.
Hey oui, pourtant nous vendons tous jus. On a tellement de la clientèle que chacun dans sa stratégie commerciale peut s’en sortir. C’est de la solidarité. Pensez y que de prendre vos accompagnement et vos produits en production niveau échantillon pour écumer le atelier à cause des perdiems. N’en voulez pas, j’ai fait l’administration. Vous ne serez pas riche comme cela. Vous allez fermer boutique. En plus ne cherchez pas à tout faire. Il y a celui qui produit et celui qui vend. Pensez y.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le dernier point concernant le démembrement des sites de production revient à autorité en terme de politique agricole. Les sites de production d’un même produit sont un peu trop éparse et cela non seulement ne permet pas un achat à bon prix, mais également en quantité.

Enfin tout ce charabia pour appeler à l’éveil et au réveil surtout des jeunes entrepreneurs qui disent vouloir devenir Dangote. Moi je suis en chemin aussi.

PS. Aux jeunes employés des jeunes entreprises, les petits vols font de gros trous dans la comptabilité des jeunes entrepreneurs.
Salam.

Ephrem KOUTOUMNA, Entrepreneur, Économiste, libre penseur

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

RESEAUX SOCIAUX

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Les images montraient un responsable d’église en plein ébat sexuel avec une femme....

FLASH INFO

Un Gendarme et un policier seraient victimes d’une attaque au couteau.Un jeune tchadien aurait attaqué deux forces de défense et de l’ordre au grand...

EMPLOIS/ BOURSES

Dans le cadre du lancement de sa représentation au Togo, la Plateforme industrielle d’Adetikope est à la recherche d’un Content Manager (Responsable de contenus)....

EMPLOIS/ BOURSES

La liste des candidats présélectionnés répartis par centre et par salle dans le cadre de l’offre d’emploi pour le compte de la Plateforme Industrielle...

Copyright © 2009-2022 made by WAAS