Connecte-toi avec nous

Hi, what are you looking for?

Grand Reporter Media

CYBERCRIMINALITE

Togo/Fin du Projet SEACOP : L’unité mixte de contrôle des conteneurs plus aguerrie pour lutter contre les trafics illicites par voie maritime 

16 agents de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs Lomé ont achevé vendredi 1er juillet 2022, une formation sur les techniques de contrôle et de fouille de conteneurs à Lomé.

Le Togo dispose désormais d’une unité aguerrie pour faire face aux différentes manœuvres des groupes criminels qui sévissent sur les côtes togolaises. Les agents de cette unité ont reçu vendredi 1er juillet 2022, une attestation de formation en techniques de fouille de navire et de contrôle des conteneurs.
Cette étape vient après cinq (5) jours de formation initiée à leur endroit par le Haut Conseil pour la Mer (HCM) via le projet SEACOP financé par l’Union Européenne (UE).

Durant cette formation, les deux(2) experts venus de France ont pu fournir et outiller l’équipe togolaise sur des modules notamment les bases architecturale navale et de construction des navires, la connaissance des terminologies, les techniques de base , les connaissances en organisation, le management d’une fouille en équipe ainsi que le partage d’informations au niveau national, régional et inter-régionale.

A sa cinquième phase, le projet concerne 30 pays et vise à contribuer à la lutte contre le trafic illicite maritime et les réseaux criminels associés en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Afrique de l’ouest.

Pour le représentant du Ministre Conseiller en Mer, M. Ferdinand Karou, « la pratique des acquis de cette formation permettra aux stagiaires de contribuer à lutter efficacement contre le crime transmaritime en vue d’assainir les eaux ». Il a au nom du Ministre Conseiller, salué la disponibilité de l’Union Européenne à accompagner le Togo dans sa lutte contre la criminalité sur la Mer.

Le projet SEACOP vient résoudre le problème de manque de formation de qualité ou l’absence de formation au bénéfice de ces agents.

« Le projet SEACOP a dépêché des experts de la zone française pour leur donner au complet, un cours théorique et pratique sur la problématique de la fouille des navires. Cette formation est profitable, car on leur a appris à gérer une équipe de fouilles », a expliqué Guy SALAS, Formateur de la douane française.

Selon lui , un navire regorge plusieurs compartiments qui servent parfois aux organisations criminelles à dissimuler les produits illicites tels que la drogue, les armes, et les produits contrefaits

Désormais, la mise en œuvre de ces différentes techniques apprises lors de la formation permettra de fouiller des navires sans dangers et protéger ainsi les côtes togolaises et sous-régionales contre ces pratiques illégales.

Depuis quelques années, l’Afrique de l’ouest est la cible de substances stupéfiantes ainsi que d’autres produits illicites. Ces activités illicites servent de sources de financement au terrorisme.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Constituée de policiers, Gendarmes et Douaniers, cette unité créée depuis 2010 bénéficiera d’autres formations de niveau élevé.

Jacques Bauer

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

RESEAUX SOCIAUX

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Les images montraient un responsable d’église en plein ébat sexuel avec une femme....

FLASH INFO

Un Gendarme et un policier seraient victimes d’une attaque au couteau.Un jeune tchadien aurait attaqué deux forces de défense et de l’ordre au grand...

EMPLOIS/ BOURSES

Dans le cadre du lancement de sa représentation au Togo, la Plateforme industrielle d’Adetikope est à la recherche d’un Content Manager (Responsable de contenus)....

EMPLOIS/ BOURSES

La liste des candidats présélectionnés répartis par centre et par salle dans le cadre de l’offre d’emploi pour le compte de la Plateforme Industrielle...

Copyright © 2009-2020 made by WAAS