Connecte-toi avec nous

Hi, what are you looking for?

Grand Reporter Media

CEDEAO

CEDEAO/Libre circulation des personnes et des biens : Ibrahima Meimounatou plaide pour une limitation du nombre de postes de contrôle inter-états

Le Togo abrite du 16 au 20 mai 2022, une réunion délocalisée de la commission mixte du parlement de la CEDEAO.

A l’ ouverte travaux lundi à Lomé, la deuxième Vice-présidente de l’Assemblée nationale du Togo, Mme Ibrahima Memounatou a lors, invité à éliminer les obstacles qui empêchent une véritable intégration sous-régionale notamment la libre circulation des personnes et des biens et à privilégier une CEDEAO des peuples.

« La libre circulation des personnes, doublée du Schéma de Libéralisation des Echanges intracommunautaires devraient constituer des leviers majeurs du processus d’intégration économique et sociale », a d’abord fait savoir l’honorable Memounatou.

Elle a en suite regretter que ce processus d’intégration peine encore alors qu’il est enclenché depuis des dizaines d’années.

En effet, l’ancienne ministre togolais a doigté les pratiques qui freinent cette intégration. Il s’agit du racket et les pots de vin qui, selon elle demeurent toujours la norme pour circuler d’un pays à l’autre.

Madame Ibrahima a proposé comme solution, la lutte contre la corruption et la limitation du nombre de postes de contrôle inter-états pour permettre la libre circulation.

« L’on note une persistance de barrières tarifaires, non tarifaires et informelles aux frontières et sur les corridors. A cela s’ajoutent les répercussions durables de la crise sanitaire sur la relance économique ainsi que les défis sécuritaires qui anéantissent gravement les efforts de développement de l’espace cocommunautaire », a regretté la Députée togolaise, membre du parlement de la CEDEAO pour lequel elle est également 3ième vice-présidente.

Elle a appelé ses collègues à réfléchir, au cours de ces 5 jours de réunion, sur la nécessité pour le parlement de la CEDEAO, de se positionner comme une force de soutien aux présidents et aux chefs de Gouvernement à lutter efficacement contre l’insécurité et les menaces de tout genre qui secouent actuellement la sous-région.

Selon Mme MemounaLe parlement du Togo pour sa part continuera de proposer des pistes de solutions et de soutenir les actions de développement et de paix menées par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Rappelons que cette rencontre délocalisée de Lomé porte sur le thème : « Les modalités de mise en œuvre pratique des articles 9 et 11 de l’Acte additionnel relatif au Parlement en ce qui concerne l’examen des rapports d’audit de la Communauté ».

JACQUES BAUER

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

RESEAUX SOCIAUX

La vidéo fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Les images montraient un responsable d’église en plein ébat sexuel avec une femme....

FLASH INFO

Un Gendarme et un policier seraient victimes d’une attaque au couteau.Un jeune tchadien aurait attaqué deux forces de défense et de l’ordre au grand...

EMPLOIS/ BOURSES

Dans le cadre du lancement de sa représentation au Togo, la Plateforme industrielle d’Adetikope est à la recherche d’un Content Manager (Responsable de contenus)....

EMPLOIS/ BOURSES

La liste des candidats présélectionnés répartis par centre et par salle dans le cadre de l’offre d’emploi pour le compte de la Plateforme Industrielle...

Copyright © 2009-2020 made by WAAS